Papa Online !

[Disney] Cendrillon : une version "cinéma" époustouflante, 65 ans après le dessin animé

25 Mars 2015, 05:00am

Publié par Papa Online !

[Disney] Cendrillon : une version "cinéma" époustouflante, 65 ans après le dessin animé

Attendu depuis quelques semaines, Cendrillon dans sa version 2015 est sorti ce mercredi dans les salles de cinéma. J'aurai voulu vous en dire un peu plus sur cette version "ciné", malheureusement je n'ai pas pu me rendre à l'avant-première dimanche dernier. C'est donc une revue de presse que je vous propose aujourd'hui, pour vous mettre l'eau à la bouche et aller découvrir ce chef d'oeuvre des studios Disney.

Le synopsis

Le père d’Ella, un marchand, s’est remarié après la mort tragique de la mère de la jeune fille. Pour l’amour de son père, Ella accueille à bras ouverts sa nouvelle belle-mère et les filles de celle-ci, Anastasie et Javotte. Mais lorsque le père d’Ella meurt à son tour, la jeune fille se retrouve à la merci de sa nouvelle famille, jalouse et cruelle. Les trois méchantes femmes font d’elle leur servante, et la surnomment avec mépris Cendrillon parce qu’elle est toujours couverte de cendres. Pourtant, malgré la cruauté dont elle est victime, Ella est déterminée à respecter la promesse faite à sa mère avant de mourir : elle sera courageuse et bonne. Elle ne se laissera aller ni au désespoir, ni au mépris envers ceux qui la maltraitent. Un jour, Ella rencontre un beau jeune homme dans la forêt. Ignorant qu’il s’agit d’un prince, elle le croit employé au palais. Ella a le sentiment d’avoir trouvé l’âme soeur. Une lueur d’espoir brûle dans son coeur, car toutes les jeunes filles du pays ont été invitées à assister à un bal au palais. Espérant y rencontrer à nouveau le charmant Kit, Ella attend avec impatience de se rendre à la fête. Hélas, sa belle-mère lui défend d’y assister et réduit sa robe en pièces… Pendant ce temps, le Grand Duc complote avec la méchante belle-mère pour empêcher le Prince de retrouver celle qu’il aime... Heureusement, comme dans tout bon conte de fées, la chance finira par sourire à Ella : une vieille mendiante fait son apparition, et à l’aide d’une citrouille et de quelques souris, elle va changer le destin de la jeune fille…

La revue de presse

10 bonnes raisons d'aller voir Cendrillon au cinéma (Au Féminin)

La nouvelle adaptation de Cendrillon, signée Disney, sort ce mercredi 25 mars dans les salles françaises. La rédac' a vu le film, et a même adoré. Retour sur les 10 trucs qui vont te donner envie d'aller voir le long métrage au cinéma. (Lire l'article : ici).

Le conte de fée de Lily James (Paris Match)

Fille de la campagne devenue princesse Disney, la vie de Lily James n'est pas si éloignée du conte de fée dont elle est l'héroïne : «Cendrillon». L'actrice de 25 ans, connue pour son rôle de l'espiègle Rose de «Downton Abbey» explose dans le dernier film des studios Disney, en salles mercredi. (Lire l'article : ici).

Cinéma : Kenneth Branagh réenchante Cendrillon (Les Echos)

C’est peu dire qu’on connaît l’histoire... Elle a d’ailleurs connu une première vie aux studios Disney en 1950, il y a de cela soixante-cinq ans, le temps pour la Belle au Bois Dormant de piquer un petit roupillon et à Blanche-Neige de devenir grand-mère. Mais Disney voulait lui redonner un coup de jeune, sans trahir l’esprit de Charles Perrault. On a donc confié le bébé à Sir Kenneth Branagh, qui s’était déjà illustré avec ses adaptations de Shakespeare (« Beaucoup de bruit pour rien ») ou des Marvel Comics (« Thor »). (Lire l'article : ici).

Cendrillon : une pantoufle à essayer (Le Figaro)

Kenneth Branagh signe la nouvelle production Disney, avec une princesse de conte de fées en version vivante. (Lire l'article : ici).

Commenter cet article

Carine P 30/03/2015 16:36

Il a l'air top ce film!