Papa Online !

[Papathèque] Cinéma : Le Petit Prince de Saint-Exupéry revisité par le réalisateur de Kung Fu Panda (sortie le 29 juillet)

29 Juillet 2015, 11:00am

Publié par Papa Online !

[Papathèque] Cinéma : Le Petit Prince de Saint-Exupéry revisité par le réalisateur de Kung Fu Panda (sortie le 29 juillet)

"S'il-te-plaît, dessine-moi un mouton !" L'histoire a voulu que l'oeuvre d'Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince, soit la toute première que je dévore en entière quand j'étais petit. La première que j'ai aimée à tel point que je l'ai relue maintes et maintes fois. Mercredi 29 juillet 2015, soit plus de 70 ans après la sortie du livre de Saint-Ex, Mark Osborne (connu notamment pour Kung Fu Panda) revisite l'oeuvre en mettant en scène une petite fille livrée au monde des adultes qui va faire la rencontre d'un aviateur qui lui, n'est jamais vraiment sorti de l'enfance. L'aviateur va alors lui raconter sa rencontre avec Le Petit Prince.

Synopsis

C’est l’histoire d’une histoire. C’est l’histoire d’une petite fille, intrépide et curieuse, qui vit dans un monde d’adultes. C’est l’histoire d’un aviateur, excentrique et facétieux, qui n’a jamais vraiment grandi. C’est l’histoire du Petit Prince qui va les réunir dans une aventure extraordinaire.

Pour réussir son entrée à la prestigieuse Académie Werth, la Petite Fille et sa maman (Florence Foresti) emménagent dans une nouvelle maison. Les vacances studieuses de la Petite Fille (sérieuse et adulte avant l’âge), rythmées par l’emploi du temps rigoureux établi par sa maman, vont être perturbées par l’Aviateur (André Dussollier), un voisin aussi excentrique que généreux. Avec lui, elle va découvrir un monde extraordinaire où tout est possible.

Un monde dans lequel l’Aviateur a autrefois croisé un mystérieux Petit Prince.

C’est alors que l’aventure de la Petite Fille dans l’univers du Petit Prince commence. C’est aussi là que la Petite Fille redécouvre son enfance au travers des rencontres du Petit Prince avec le Renard (Vincent Cassel), la Rose (Marion Cotillard), le Serpent (Guillaume Gallienne), le Vaniteux (Laurent Lafitte), le Businessman (Vincent Lindon).

Elle comprendra qu’on ne voit bien qu’avec le cœur.

L’essentiel est invisible pour les yeux.

Commenter cet article

Mialana 23/03/2016 19:32

Salut. Contrairement à toi, je n’ai pas eu la chance de voir le film, ni même de lire le bouquin lorsque j’étais petit. Alors, maintenant que j’ai deux enfants, j’ai bien envie de leur offrir une aventure au cœur de l’imaginaire et je pense que cette histoire est vraiment appropriée. Merci pour cet article et bonne continuation pour ce blog très sympa. Ciao !

Lucie Chipounette 31/07/2015 11:21

Grave envie de le voir. Mais à partir de quel âge est- il conseillé? (Je ne me fais pas de soucis pour moi lol, je me demande si je peux emmener ma fille de 3 ans). Bonne journée! :)

Jean-Philippe (Papa Online !) 01/08/2015 04:48

Oui Lucie, je me pose la même question en fait. Je pense que j'irai le voir avec Léon (4 ans et 3 mois), mais pas avec Louison (2 ans 1/2). Et puis, ça dépend aussi de l'enfant... Léon aurait sans doute pu aller le voir à 3 ans, par exemple. Pas Louison, qui est une vraie pile électrique :-)

Ellafay Lagaffe 31/07/2015 05:13

Plus je vois des extraits plus j'ai envie de le voir

Lucie Chipounette 01/08/2015 11:49

Mince, je me suis trompée pour répondre! ^^

Lucie Chipounette 01/08/2015 11:49

Oui, je vais réfléchir. Elle avait bien tenu pour Clochette mais pas pour les Minions par exemple.