Papa Online !

[Maman Online] Et si le 1er jour ne faisait pas tout ?

10 Novembre 2015, 18:00pm

Publié par Maman Online !

[Maman Online] Et si le 1er jour ne faisait pas tout ?

Photo de notre aventure #StokkeOnTheGo (la vidéo est par ICI).

Tu étais là. Je t'avais dans les bras.je rassemblais toutes mes forces pour ne pas te lâcher, te faire tomber. J'avais mal mais tu étais là. Je devais te serrer contre moi pour te donner tout mon amour. Je devais te nourrir.

Mais j'avais trop mal. Je n'arrivais pas à te serrer. J'avais si peur de te laisser tomber. Je t'ai confié à ton père et nous avons demandé qu'on te monte un berceau.

Tu étais là mais la douleur a pris le dessus. Cette phrase me revenait. Je pensais à ton frère et à ta soeur.

Je pensais à toi. On dit tellement que le lien mère/enfant se crée dès la salle de naissance. Je ne t'offrais pas d'amour. Je t'offrais la souffrance, la douleur et les cris.

Et je pensais à eux. Et je pensais à toi. Je culpabilisais. Je m'imaginais déjà ne pas savoir t'aimer comme eux.

Tant de choses se sont passées dans ma tête. Tant de pensées m'ont traversées, transpercées, apeurées.

Et si le traumatisme de ta naissance te laissait des traces pour toute la vie ?

On dit tellement que le déroulé de la vie in utéro joue sur la construction de soi et que la naissance est essentielle dans l'équilibre des individus.

J'ai tellement pensé à cela ce jour-là, et les suivants. Tu étais un bébé si discret. Quasiment jamais de pleurs et encore très faible. Tu dormais bien, tu mangeais bien.

Je (me) disais souvent que tu étais calme, comme pour te faire oublier.

Pourtant, maintenant, je peux le dire. Tu as presque 9 mois. Tu es plein de vie, une bouille de bonne humeur. Tu es éveillé, impatient, calme. Tu apprends si vite, tu n'es pas pressé mais quand même un peu.

Tu es câlin. Papa te trouve trop proche de moi. Je plaide coupable.

J'avais besoin de toi pour me relever. Pour voir que tout cela ne t'avait pas affecté. Ce qui m'est arrivé, n'est au final pas si grave, si tu vas bien, si tu es heureux, si tu grandis bien.

Je vais arrêter de lire tous ces articles sur la construction de soi, la naissance, les premières années. Je vais continuer à mon niveau à essayer de ne pas culpabiliser.

En 1 jour comme en 9 mois, tu m'as appris tant de choses...

Commenter cet article