Papa Online !

[Communiqué] #Enfants2017 : les 8 propositions d'UNICEF France aux candidats à l'élection présidentielle

6 Février 2017, 23:00pm

Publié par Papa Online !

[Communiqué] #Enfants2017 : les 8 propositions d'UNICEF France aux candidats à l'élection présidentielle

En 2017, que fait-on pour les enfants ? À travers cette question, il y aurait tant à dire. En vue des élections présidentielles d'avril prochain, UNICEF France a dressé une petite dizaine de propositions, et ainsi lancé le débat avec les candidats. En espérant être entendu !

"Accompagner tous les enfants et les jeunes vers un meilleur respect de leurs droits implique des choix humains et politiques", souligne le communiqué. "Pour vivre ensemble, il faut pouvoir grandir ensemble."

Voici les 8 propositions d'UNICEF France au futur président de la République :

1/ Investir d’urgence pour les tout-petits
Pour les familles en difficulté, plus de places en crèche, un accès à l’école pour les moins de 3 ans.

2/ Associer les enfants et les jeunes aux décisions publiques qui les concernent,
pour un meilleur accès aux savoirs et aux loisirs.

3/ Donner à tous les enfants toutes les chances de réussir à l’école
Des enseignants formés tout au long de leur carrière, davantage de ressources pour les plus défavorisés, davantage d’autonomie pour les établissements.

4/ Rendre effectif le droit à l’école pour les enfants des bidonvilles
Assurer la scolarisation des enfants vivant dans les 500 bidonvilles présents sur le territoire.

5/ Rappeler qu’un enfant délinquant est d’abord un enfant en danger
Garantir la spécificité de la justice pénale des mineurs en toutes circonstances.

6/ Protéger les enfants réfugiés et migrants
Ils doivent être mis à l’abri pour les protéger de l’exploitation et la violence auxquelles ils sont exposés sur la route.

7/ Porter l’aide publique au développement à un niveau décent
Pour atteindre, enfin, au minimum 0,7 % du PIB.

8/ Sanctuariser les écoles dans les conflits
La France doit signer la déclaration sur la sécurité dans les écoles et protéger les enfants et leurs écoles en temps de guerre.

Commenter cet article