Papa Online !

[Papathèque] COCO : dans le monde des morts mexicain, avec les studios Disney Pixar (sortie : 29/11)

15 Novembre 2017, 08:00am

Publié par Papa Online !

[Papathèque] COCO : dans le monde des morts mexicain, avec les studios Disney Pixar (sortie : 29/11)

À la découverte du Disney de Noël. Découvert en avant-première au début du mois de novembre, COCO est "LE" film d'animation de cette fin d'année à ne surtout pas rater. Car oui, Disney Pixar a encore réussi à faire d'un sujet "tabou" (la mort) un long métrage... à la Disney, tout simplement. Rendez-vous le 29 novembre pour la sortie officielle, dans notre pays. Et même depuis le 15 novembre au Grand Rex en ouverture du nouveau spectacle aquatique et musical de la Féerie des Eaux. En attendant, voici quelques amuse-gueules pour vous mettre l'eau à la bouche.

Synopsis

Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai déchirement pour le jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz. Bien décidé à prouver son talent, Miguel, par un étrange concours de circonstances, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le monde des ancêtres, où il se lie d’amitié avec le sympathique arnaqueur Hector. Ensemble, ils vont accomplir un voyage extraordinaire qui leur révèlera la véritable histoire qui se cache derrière celle de la famille de Miguel…

COCO est réalisé par Lee Unkrich (Toy Story 3), coréalisé par Adrian Molina (Monstres Academy) et produit par Darla K. Anderson (Toy Story 3).

Bande annonce et extraits

COCO au Grand Rex

Chaque fin d'année, le Grand Rex (Paris 2e) organise un spectacle d'eau et de lumières avant de diffuser un film d'animation en avant-première pendant deux semaines. Cette année, il suffit bien évidemment du nouveau Disney Pixar : COCO. Depuis le 15 novembre, et jusqu'au 4 janvier inclus, il sera donc possible de découvrir ce nouveau film... à découvrir le 29 novembre dans toutes les salles de l'Hexagone.

Commenter cet article