Papa Online !

[Delph'Online] Et si quelques heures de sommeil pouvaient tout changer ...

7 Décembre 2018, 18:00pm

Publié par Maman Online !

[Delph'Online] Et si quelques heures de sommeil pouvaient tout changer ...

Cette nuit, j'ai dormi.

Cela parait si simple et pourtant c'est assez rare.

Parce que la douleur m'empêche de dormir
Parce que j'ai du mal à trouver une position qui ne me fait pas mal
Parce que les médicaments me torturent l'estomac
Ou parce qu'ils m'empêchent de dormir

Parce que quand je suis réveillée, je réfléchis (trop)

Parce que souvent, j'ai eu tellement mal dans la journée, que je pleure 
Parce qu'à force de pleurer, je suis épuisée
Trop épuisée pour dormir
Trop épuisée pour chasser mes cauchemars
Trop épuisée pour profiter d'un sommeil réparateur

Parce que je me réveille épuisée
Les oreilles bourdonnantes
Les yeux brûlants
La tête lourde.

Parce que mes journées sont longues
Et certaines encore plus.

Parce que, deux matins par semaine, je me lève en sachant que je vais avoir encore plus mal
Pour espérer aller mieux 
Un jour

Parce que ces deux matins-là, je me retiens de pleurer
De rage
De détresse
D'épuisement
De tristesse
De douleurs

Parce que cette semaine, j'ai craqué
Et j'ai pleuré au milieu de la piscine

Parce que je me sens vieille et diminuée
Parce que mon corps m'impose des limites
Et que ces limites sont si éloignées de moi

Parce que je ne me reconnais plus

Parce que je ne supporte plus de leur dire que je ne peux pas le faire
Tout ce que je ne peux pas faire
Les brider dans nos activités ensemble

Parce que je ne sais pas 
Parce que je ne sais pas d'où ça vient
Parce qu'on me dit que ce n'est pas possible
Parce qu'on me suggère que je sais mais que je ne dis rien
Parce que, quand je dis que j'ai mal, on ne me réponds pas.

Parce que cette nuit, j'ai dormi
Parce que ce matin, je me suis levée à 10h30
Parce que cette nuit, je me suis réveillée
Et que je me suis rendormie


Alors aujourd'hui, j'ai moins mal
J'ai pu diminuer mes médicaments
Je suis plus patiente
Je me suis moins énervée
J'ai joué et ris avec eux.

Et il n'y a rien de plus merveilleux !

Commenter cet article