Papa Online !

[Solidarité] Droits de l'Enfant : l’UNICEF appelle les pays à mener une action mondiale

20 Novembre 2020, 18:00pm

Publié par Papa Online !

[Solidarité] Droits de l'Enfant : l’UNICEF appelle les pays à mener une action mondiale

C'est un sujet qui me tient à cœur. Un sujet qui devrait tou.te.s nous tenir à cœur. Les Droits de l'Enfant. En ce vendredi 20 novembre 2020, nous célébrons le 31e anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l'Enfant. Partout dans le monde et dans notre pays aussi, il reste encore beaucoup de travail pour que ces droits soient acquis. La crise de la COVID-19 n'arrange rien, bien au contraire. Point sur la situation avec l'UNICEF, qui appelle les pays à mener une action mondiale en 6 points.

  1. Veiller à ce que tous les enfants suivent un enseignement, y compris en réduisant la fracture numérique.
  2. Garantir à chaque enfant l'accès aux services de santé et de nutrition ainsi qu'à des vaccins abordables.
  3. Soutenir et protéger la santé mentale des enfants et des jeunes ; mettre un terme aux abus, à la violence liée au genre et à la négligence visant les enfants.
  4. Améliorer l'accès à l'eau propre, à l'assainissement et à l'hygiène ; lutter contre la dégradation de l'environnement et les changements climatiques.
  5. Mettre fin à l'augmentation de la pauvreté touchant les enfants et garantir un relèvement qui n'exclut personne.
  6. Redoubler d'efforts pour protéger et aider les enfants et les familles confrontées à un conflit, à une catastrophe ou en en situation de déplacement.

Vu sur: https://www.unicef.fr/article/la-france-ne-fait-pas-exception-la-crise-des-droits-de-l-enfan

J'entends bien que ce petit article que je vous propose aujourd'hui est un peu "saoulant", que je risque de perdre du monde dans la lecture (sur ce, merci d'être arrivé jusqu'ici). Mais ces thématiques sont importantes.

En France, nous avons la chance d'avoir des institutions capables de résister aux crises. Mais même notre pays n'est pas infaillible : avec les confinements respectifs, la continuité éducative n'a pu bénéficier à tous les enfants de la même manière, creusant encore plus les inégalités existantes. Sans parler des violences intrafamiliales (ruptures brutales des prises en charge...) ou encore des besoins en santé psychique et mentale qui se sont renforcés avec la crise actuelle.

Pour aller plus loin dans le sujet, je vous invite à lire les deux articles dont je me suis inspiré aujourd'hui pour écrire cet article. Rendez-vous sur le site de l'UNICEF (France). Bonne lecture !

Commenter cet article