Papa Online !

[Bébés Online] La phase d'opposition : je t'aime, moi non plus !

4 Novembre 2013, 23:00pm

Publié par Papa Online !

Phase-d-opposition.jpg

 

Cela devait arriver, un jour. C'est arrivé. Depuis quelques jours, Léon fait son grincheux. Pas le grincheux coquin qu'on affectionne, plutôt celui qui dit "non" à tout, qui fait "sa" loi, qui fixe "ses" règles. A côté de lui, Papa et Maman n'ont qu'à bien se tenir. Et "soeu-soeur" aussi d'ailleurs. Bienvenue dans le petit monde fermé de la phase d'opposition, celle que chaque parent redoute...

 

L'opposition... possible dès 18 mois

 

Dès 18 mois en effet, l'opposition peut être déclenchée. On a de la chance chez les Online, elle n'est réellement apparue que cet été, pour atteindre son paroxysme la semaine dernière. Ainsi, la phase d'opposition concerne les enfants âgés de 18 mois à 3, voire 4 ans.

Les enfants connaissent de sacrés bouleversements dans leur courte existence. Du haut de ses 1m00 (si si^^), Léon a déjà découvert la marche, la propreté est en court d'expérimentation et surtout, "soeu-soeur" est arrivée il y a 10 mois. Des bouleversements, dites-vous ? Surtout, il devient beaucoup plus autonome. Du coup, il prend confiance et pose ses règles. Lui, ce p'tit bout d'chou, contre ses deux "grands" parents !

Pour tout parent que nous sommes, cette phase est toujours difficile à passer. Et dire que Louison y passera aussi, plus tard... Toujours est-il qu'il ne faut pas se formaliser. J'ai vu plein de bons conseils d'ami(e)s FB, dernièrement. D'ailleurs, je les en remercie. Oui, il faut laisser "grand" Bébé exprimer sa colère, son désaccord. C'est une manière de le laisser grandir.

En revanche, des limites sont nécessaires. Il ne veut pas manger ? Il ne veut pas dormir ? Il refuse de prêter ses jouets à sa "soeur-soeur" ? Il faut lui faire comprendre que, dans la vie, il y a des règles fixées. Celles de la famille, celles de la vie également... Il a besoin de limites : il est encore très dépendant de nous et a besoin d'être guidé... avec douceur et fermeté !

 

Quelques pistes...

 

Comment pallier cette phase d'opposition ? Déjà, il faut savoir lui dire davantage "oui", pour qu'il nous dise moins souvent "non". Facile à dire, mais il parait que ça marche. L'objectif étant de ne réserver nos refus catégoriques qu'aux règles les plus importantes.

Autre piste : la règle du "5' 3' 1'", un excellent moyen pour éviter les colères de nos enfants ! Imaginez Léon sur le grad toboggan, au parc. C'est cool, il est dans son imaginaire, pourquoi en sortir ? Pas de chance, il y a "méchant Papa" qui est là (ps : il ne me l'a pas encore dit celle-là, mais ça viendra...). Objectif : l'anticipation. Cinq minutes avant le départ, on le prévient qu'il reste 5 doigts avant de rentrer à la maison. Deux minutes plus tard : oups, il n'en reste plus que trois. Plus qu'un... Hop : c'est l'heure ! C'est comme dire à son enfant qu'on va chez Disney dans 3 dodos : au bout d'un moment, c'est supra efficace !

Ah, et puis la dernière chose : s'il dit "oui", s'il mange bien, s'il prête ses jeux à sa "soeu-soeur"... rien de tel que de le féliciter. Une excellente manière de lui faire comprendre qu'on peut s'affirmer sans pour autant s'opposer à Papa et Maman

 

Et vous, quelle est votre rituel pour pallier la phase d'opposition ?

Commenter cet article

celine 05/11/2013 11:58

la manière d'appréhender oui pour les règles et les valeurs non :)

Jean-Philippe (Papa Online) 05/11/2013 11:47

Oui ce n'est pas évident du tout, et cela dépend aussi de l'enfant. Chacun son caractère^^

celine 05/11/2013 11:40

Pas vraiment de trucs...mis à part des règles non négociables et des petites choses que dont je laisse le choix : vêtements, douche avant ou après le repas...des tableaux (avec des bons points :))
aussi pour aider dans la gestion de son quotidien (faire son lit, ranger sa chambre....)