Papa Online !

Congé paternité : 11 jours (seulement...) de pur bonheur !

10 Janvier 2013, 23:00pm

Publié par Papa Online !

Conge-de-paternite.png

 

Nous y voilà. Près de quinze jours après la naissance de notre fille (survenue pendant mes vacances de Noël), après avoir écoulé la semaine dernière mes "trois jours enployeur" offerts grâcieusement, j'enchaîne dès ce mardi avec mon congé paternité de... 11 jours. Une chance ? Oui, m'enfin, presque... 

En effet, en tant que Papa, l'on pourrait se réjouir, au jour d'aujourd'hui, d'avoir des journées consacrées à notre néo-paternité. Oui, mais... 11 jours, c'est quoi dans une vie ? Une pacotille. Juste le temps de chercher une nounou pour la reprise du travail de Maman (ou de Papa) à la fin du congé parental, et encore. D'autant plus que maintenant, le gouvernement veut réduire ce congé parental à 1 an (au lieu de 3), ne laissant plus du tout le choix aux parents de rester avec Bébé à la maison avant son entrée en maternelle.

C'est pour cela que je voulais vous parler, aujourd'hui, du congé de paternité. Une manière, après la naissance de notre Louison, de reprendre Papa Online avec un sujet qui me tient à coeur. C'est parti !!!

 

Le congé paternité en France

 

Faisons simple en résumant d'emblée ce qui est réservé de droit aux Papas. Un congé paternité est accordé après la naissance d'un enfant ; il s'ajoute aux trois jours d'absence autorisés prévus par le Code du Travail.

Tout cela semble très intéressant. Oui, les Papas ont le " droit" de s'occuper de leurs Loulous lorsqu'ils naissent. Cooool ! Sauf qu'en France, là où le bât blesse, c'est la durée de ce congé paternité. Ainsi, le congé paternité, qui s'ajoute aux trois jorus d'absence autorisés prévus par le Code du Travail, est d'une durée maximale de :

- 11 jours consécutifs au plus (samedi, dimanche et jours fériés compris...) pour un enfant ;

- 18 jours consécutifs au plus pour une naissance multiple.

Hors "cas particuliers" que je vous propose de retrouver via le site de la CAF (ici), le congé paternité peut débuter immédiatement après les trois jours ou à un autre moment, mais uniquement dans les quatre mois qui suivent la naissance de l'enfant.

Votre congé peut durer moins de onze jours si vous le souhaitez (comme si c'était déjà pas assez court...), mais il n'est pas fractionnable et doit débuter impérativement dans les quatre mois qui suivent la naissance.

- L'avis de Papa Online ! : Bah voilà, j'ai résumé : c'est "super méga" court, nous n'avons franchement pas le temps d'en profiter. Et dire qu'en

 

De la réforme du congé parental...

 

"Est-ce que ce ne serait pas pertinent de le réduire un peu, de le rémunérer mieux ?" C'est ce qu'aurait déclaré en septembre dernier la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, à propos du congé parental d’éducation.

- A ce jour : Le congé parental (qui succède au congé maternel dans le temps) est facultatif. Sa durée dépend du nombre d'enfants : limité à six mois pour le premier, jusqu'à trois ans à partir du deuxième. L'indemnité que touchent les parents, appelée Complément de libre choix d'activité (CLCA), varie de 182 à 566 euros. Avec plusieurs critères : le parent travaille à temps partiel, le parent ne travaille plus, il bénéficie déjà d’autres prestations sociales (dont la prestation d’accueil de jeune enfant) ou pas. A noter : fin 2010, seuls 3,5 % des bénéficiaires du CLCA étaient des hommes (pas bien...).

- Ce qu'il risque de se passer : Si Najat Vallaud-Belkacem envisage de raccourcir le congé parental, c’est parce que ses bénéficiaires "ont beaucoup, beaucoup de difficultés à revenir sur le marché du travail". Le Centre de Recherche pour l'Étude et l'Observation des Conditions de Vie a en effet mené une étude en 2011 auprès de 3 000 femmes ayant pris un congé parental. Bilan : "une interruption d’activité à la naissance du dernier enfant diminue la probabilité d’être en emploi et augmente la précarité de cet emploi". Le gouvernement doit lancer les négociations avec les partenaires sociaux vendredi pour proposer une réforme au début du mois de mars 2013.

- L'avis de Papa Online ! : Une bonne idée ? Je ne pense pas. Comme beaucoup, je pense que réduire la durée du congé parental, ce serait ne plus donner la possibilité au Papa ou à la Maman de "choisir" de s'arrêter de travailler durant les mois/années précédents l'entrée en maternelle ; et donc de ne pas pouvoir "choisir" le fait d'être parent, tout simplement. Autre argument : avant de réduire ce congé parental, ne serait-il pas plus judicieux de se pencher sur le manque de places en crèches et d'assistantes maternelles ? Un sujet bien plus primordial à ce jour, non ? Oui, aujourd'hui je le dis haut et fort : je soutiens à 200 % les personnes qui s'opposent à cette proposition de notre ministre des Droits des femmes. Euh... des Droits "pour" ou "contre" les femmes d'ailleurs ? En tout cas, pas pour les parents...

 

Les Papas scandinaves : un exemple à suivre ?

 

J'en ai déjà parlé sur Papa Online. En Europe, tous les Papas ne sont malheureusement pas logés à la même enseigne. La faut à des politiques gouvernementales différentes... dans un "truc" qu'on appelle quand l'UNION européenne. M'enfin...

Ainsi, parmi les bons élèves, qui retrouve-t-on ? Pas de surprise, ce sont les pays scandinaves, sans exception pourrais-je dire même : la Norvège (54 semaines de congé parental, dont 42 possibles par le Papa), l'Islande (les deux tiers d'un congé de neuf mois possibles pour les Papas) ou encore (je termine par le meilleur) la Suède. Les Suédois, premiers en la matière en 1974 en termes de congé paternité, ont aujourd'hui la possibilité de "prendre jusqu’à 60 semaines pour s’occuper de Bébé si Madame doit retrouver rapidement le chemin du travail".

Derrière, suivent les fameux "peut faire bien mieux" comme la France et ses 11 petits jours. La Belgique, l'Espagne, le Royaume-Uni ou encore la Pologne proposent également entre 10 et 15 jours aux Papas ; cinq seulement au Hongrie. Un petit clin d'oeil cependant pour le Portugal : "mauvais élève" jusqu'alors, les instances portuguaises poursuivent leurs efforts en la matière : dix jours de congés paternité sont obligatoires, qui peuvent éventuellement être doublés pour ceux qui le désirent, et complétés par plusieurs semaines pris sur le congé maternité.

Et puis... les autres. J'ai aimé l'expression trouvée sur un site web, qui parlent ici de "l'âge de pierre" : c'est le cas pour la Grèce (3 jours pour les Papas, un congé parental à peine rémunéré dans le secteur public...), la République Tchèque, la Slovaquie et l'Autriche (aucun jour pour les Papas et, à titre d'exemple, seuls 2 % des Papas usent de leur congé parental au masculin quasiment pas rémunéré... ceci expliquant cela). Terminons par les "best of the loose" : l'Irlande et la Suisse ont en effet réussi l’exploit de n’avoir ni congé paternité, ni congé parental pour hommes inscrits dans leurs textes de loi.

- L'avis de Papa Online ! : Euh, comment dire... VIVE LA SUEDE !!! Franchement, à l'heure de l'Europe, des égalités entre les peuples (etc.), quel fossé entre les Suédois et les Suisses, pour ne citer qu'eux en exemple. Quant à la France, elle est loin, très loin, d'être un exemple. Pas de place pour la paternité à l'heure où, en plus, on veut retirer DEUX ans de congé parental aux parents : plutôt que de progresser, la France semble plutôt régresser sur la question de la parentalité...

Commenter cet article

Caropuce 14/05/2013 10:45

Hop comme tu n'en parles pas voilà le cas de l'Allemagne:

2 mois de congés pour maman après la naissance, (à 100% du salaire)

plus 12 mois rémunérés à 67% du salaire de l'année précédent la naissance (max 1800€/mois et min 300€/mois) à partager entre papa et maman. Obligation pour papa de prendre 2 mois sinon le total
descend à 10 mois. Soient deux mois gratuits pour le papa.
Possibilité de prendre jusqu'à 3 ans de congé parental non rémunéré sans perdre son poste.

Par ailleurs, peu de papa prennent plus que le minimum de 2 mois. Mon Doudou a pris 4 mois, plus un mois à 3/4 temps. Oui c'est assez modulable. On peut même demander à recevoir la moitié des
mensualités pendant le double de mois.

Par ailleurs, pas ou peu de place en crèche ou nounou avant 1 an. C'est d'ailleurs très mal vu de mettre son bébé en crèche avant 1 an. Pas d'école maternelle. Les places en jardin d'enfant sont
plus nombreuses mais quand même. Et oui ça veut dire garde payante jusqu'aux 6 ans de l'enfants. Heureusement, subventionnée pour la majorité des crèches et jardins d'enfants.

Je pense qu'offrir la possibilité à papa et/ou maman de rester avec bébé les 6 premiers mois serait génial. Le congé paternité devrait être ralongé même si pas à 100% du salaire.

Bertrand 21/04/2013 14:47

c'est vrai qu'en france c'est mal foutu l'histoire du congés parental, on devrait s'aligner sur la Suède au lieu d'aller vers une régression, personnellement je ne travail pas en france mais au
Luxembourg et au grand-Duché la loi sur le congé parental est mieux faite qu'en France, en fait il y a les 2 jours pour la naissance, ça c'est pour le père, et si on fait parti d'un syndicat celui
ci donne 150 € en espèce ou en bon d'achat en guise de cadeau, et quand la mère reprend le travail le père peut prendre jusqu’au 5 ans de l'enfant 6 mois de congé parental a temps plein plafonné a
1710 € net par mois pendant ces 6 mois, ou le père peut décider de ne pas prendre ces 6 mois mais il peut avoir une prime d'éducation si son salaire est plus élevé qui est de 450 € par mois pendant
2 ans, quant a la mère, en général elle est mise en arrêt de travail au bout de 2 ou 3 mois de grossesse jusqu'à l'accouchement auquel s'enchaine 2 mois pour l'allaitement plus encore 6 mois de
congé comme pour le père payé a taux plein aussi en plus des allocations familiales qui sont mieux payé que en France, en ce qui me concerne ma futur femme est moi nous avons 3 enfants et nous
recevons en allocations en peut plus de 1000 € par mois en plus de nos salaires, en France je pense pas que ce soit autant.

sosso alias maman pipelette 13/01/2013 21:08

Je pense comme toi, on ne progresse pas. Pour le projet de loi pour le congé parental on devrait avoir le choix prendre 1 an mieux rémunéré ou les 3 ans. ( à savoir que quand il parle d'un an c'est
moitié maman, moitié papa si l'un deux ne le prends pas il sera perdu...) moi mari travaillant dans une trop petite entreprise ne peut pas se permettre de le prendre son entreprise risquerais de ne
pas se relever... ( ce qui veut dire que je passerais seulement 6 mois avec mon enfant ?? ) Qu'on nous laisse le choix !!

mummyslittlegirl 13/01/2013 18:27

je ne savais pas qu'ils voulaient réduire le congé parentale pour mieux le rénuméré, en même temps n'y aurait il pas plus de gens à se mettre en congé parentale s'il était plus rénuméré? en effet
combien d'entre nous peut se permettre de ne toucher que maximum 500e pendant des mois?
Si le plafond était relevé je suis sûr que ça inciterait plus de mamans ou papas à le prendre..
Arpès il est vrai qu'il y a un gap avec les pays scandinave!

snoops 13/01/2013 17:52

ca me pose toujours "soucis" cette difficulté pour les mamans a reprendre une activité professionnelle apres leur conge parental de 3ans
l'etude devrait plutot savoir quelle est leur situation pro AVANT le CP, et pourquoi l'ont elles pris?
on serait surement surpris