Papa Online !

Débat : la place du père... Ce que vous en pensez !

9 Février 2012, 23:00pm

Publié par Papa Online !

La place du père

 

Chose promise, chose dûe. Après avoir lancé le débat jeudi dernier sur Papa Online, voici les commentaires que j'ai ainsi pu relevé à la fois sur le blog et sur le réseau social Facebook. Vous avez été nombreux, ainsi, à donner votre avis sur cette thématique qui m'est chère et que propose ce samedi le magazine Parents dans une librairie parisienne : LA PLACE DU PERE.

Pour résumer, je remarque surtout deux visions, deux comportements différents :

- De plus en plus, il y a les pères impliqués, ceux qui participent activement à la vie de la famille. Ce sont ceux qu'on appelle de nos jours les "nouveaux pères". Ils sont de plus en plus nombreux à donner le biberon, à changer les couches de bébé, à "jouer les mères de famille" bref, à faire ce que j'appellerai "leur devoir de père". Je n'ai pas eu beaucoup de témoignage en ce sens, si ce n'est celui d'un papa que je vous ai recopié en entier ci-dessous, car il est la preuve qu'aujourd'hui, les papas peuvent aussi être des personnes impliquées dans le développement et l'épanouissement de bébé... et de toute la famille.

- Malheureusement, encore trop souvent, la vie professionnelle des hommes passe au premier plan. Je l'ai observé notamment sur Facebook, où de nombreuses mamans ont témoigné en ce sens. Nombre d'en elles, en effet, ont l'impression d'être la mère de famille, point barre. Un sentiment encore trop répendu dans notre monde dit moderne. Cependant, je remarque quand même que les pères demeurent présents "à leur manière" et ne délaissent pas pour autant leurs "loulous". Un point positif qui, à mon sens (toujours), mérite toutefois d'être exploité. Je le remarque aujourd'hui en parlant aux gens, dans diverses réunions et autres salons : trop de papas remarquent parfois trop tardivement que le temps passe vite et que bébé... est déjà majeur ou prêt à quitter le foyer familial. Pour ce faire, autant s'y mettre tout de suite !!!

Voici pour l'heure les commentaires que j'ai ainsi pu relever durant cette semaine de "pré-débat". A vous de juger...

Un grand merci à tous les participant(e)s !!!

 

Vos commentaires

 

- De Julien (du blog pere-de-famille.fr) : "J'ai regardé la vidéo de présentation sur le site debat-parents.fr et j'ai définitivement du mal avec les psychanalystes. Je cite : "les pères d'aujourd'hui sont les pères de toujours [...] beaucoup de choses ont changé" ou encore "un père peut ne pas forcément être un père, ni un bon père". T'y comprends quelque chose toi ?!! Pour ce qui est de mon point de vue, le rôle du père est défini par le couple lui-même. La dimension de l'implication du papa dépend de ce qu'il veut investir ou de ce que la maman ne pourra (ou ne voudra) pas consacrer à la famille. J'ai fait le choix d'être un papa présent et impliqué, et ma femme me pousse également de ce sens. Ça n'exclut en rien le fait que j'ai une relation père-enfant avec bébé. Je ne suis pas une 2ème maman et je ne veux pas l'être. Je veux juste accompagner mon enfant dans son développement pour lui apporter ce que sa maman ne lui apportera pas. En essayant de structurer un peu ma pensée, je vois 2 axes dans mon rôle de papa : - Anticiper sur la maman dans les premiers jours/mois de bébé (où elle a naturellement tendance à culpabiliser et à s'approprier bcp de choses). Biberons, réveils nocturnes, changes, bain, ménage, courses, etc... Un rôle de soulagement maternel donc, mais qui revient à de la parité stricte au sein de la famille. - Participer au développement de bébé. L'éveil des sens, la motricité, le langage, etc... La mission la plus valorisante et épanouissante que j'ai connu à ce jour. Je trouve que ma place est là. Pas de hiérarchie mais du soutien, du partage et de l'investissement. C'est ça ma place de père !"

 

- De Tituce : "Ici papa est toujours volontaire, mais il y a des mais : si bébé a vomi, si bébé a fait caca (bon parfois il est obligé de se debrouiller), si bébé est malade, il se sent souvent dépassé ! Papa donne le biberon, le repas, donne la douche, le bain, habille, change la couche, lave le nez, joue, rit avec bébé. Et il aime ça ! Il serait tenté par un congé parental..."

 

- De Caroline (sur Papa Online) : "Papa a la place qu'il demande et celle que maman veut bien lui accorder. Nous avons deux garçons de 2 ans et demi et 1 an, pas mal de boulot. Je "lâche" un peu pour qu'il participe plus (ce qui me soulage) et il est plutôt doué. Je crois que pendant quelques mois, j'ai cru être la seule à savoir bien m'occuper de nos bébés, alors qu'il est tout aussi capable que moi, voire plus !"

 

- De Valérie : "Alors chez moi, mon mari a le bon rôle !!! Il rentre le soir du bureau, câlin bisous... Moi, je pue !!! Mdr. Bon il est un peu laxiste sur le comportement des enfants. Il les réprimande une fois quand je lui demande, il ne les couche pas, il ne les douche pas, en revanche il donne à manger au grand et des fois à la petite ! C'est déjà ça... Il ne change pas les couches, encore moins le caca ! Il fait rarement le bib du matin ! Il ne met jamais les dessins animés à la Tv quand il est là ou vraiment que très très rarement !!! Ah et il ne s'est jamais levé la nuit quand ils étaient bébés. Pour moi, un papa doit épauler la maman. Il doit être son second, partager les tâches. On fait des enfants à 2 on les assume à 2. J'ai un peu de mal parce que je suis la seule à gueuler à la maison et lui gueule un bon coup quand je le lui dit. C'est relou. Pour moi, un papa doit être un papa, pas un copain ni un compagnon, ni un complice... Je parle du rôle envers les enfants. En dehors de l'autorité parentale, tu te dois d'avoir une belle complicité avec tes enfants que tu sois père ou mère !!!"

 

- De Anousha : "Mon mari partage avec moi... depuis que je l'ai menacé, avant il avait le bon rôle ! Il rentre à sa coupure l'après-midi et s'occupe des enfants, réprimande ma fille quand la maîtresse dit quelque chose. Il a tendance à être plus sévère que moi sur certains points et moi sur d'autres. Il adore ses enfants et malgré son boulot, il essaie de passer du temps avec chacun. Il se fait mener par le bout du nez par ma fille et ça m'éclate grave de la voir faire. Les enfants savent que quand papa n'est pas là, c'est maman qui commande et quand papa est là c'est maman et papa qui commandent. Je suis folle de joie quand il emmène notre fils chez le coiffeur seul ou quand il emmène notre fille faire les soldes. Eh oui, moi j'ai du mal à le trainer dans un magasin avec moi alors qu'il suit ma fille partout et il la conseille sur ses choix. C'est un papa en or mon mari !!!"

 

- De Caroline (sur Facebook) : "Chez nous, le papa a un peu de mal avec l'autorité. Il fait des efforts pour leur mettre des limites mais encore hier soir, alors qu'il venait de mettre le grand au coin, il me disait qu'il avait du mal à les gronder ou simplement leur demander de suivre certaines règles !"

 

- De Céline : "La journée, il est au travail. Le soir, quand il rentre, ma fille n'a d'yeux que pour lui. A sa naissance, il ne faisait rien : pas de couche, pas de bib mais il me faisait le ménage... Maintenant qu'elle a grandi, quand il est là, il lui fait et donne le bib bien qu'au bout d'un an, il ne sâche toujours pas combien elle boit... Pour les couches, si je ne suis pas à la maison, il lui changera mais dès que je suis là, c'est pour moi ! Après, c'est calinou à gogo !!! Et la nuit, on se réveille tous les deux si ce sont de gros pleurs persistants sinon bizarrement, si c'est juste un petit pleur il n'entend pas. À l'extérieur, il a du mal à s'occuper d'elle plus de 10 minutes : il perd patience. En résumé, pour lui, je suis à la maison, c'est moi la mère et c'est donc mon principal rôle..."

 

- De Sésé : "J'ai un mari génial qui s'investit à fond. Mais effectivement il était beaucoup plus calme et posé face aux caprices et du coup le petit avait pris l'habitude de faire plus de comédie avec le papa qu'avec moi. Au final, j'ai rappelé à mon homme ces années de formation où il gérait les caprices de 30 gamins du centre et depuis il a réappri à dire stop et à punir... Par contre la nuit c'est mort ! Autant au début quand le petit est passé au biberon, il a assuré mais depuis un an ou deux c'est impossible qu'il se réveille sauf si je le secoue pour qu'il se lève à ma place mais vu que je suis réveillée, j'abandonne vite... Chez les autres, il s'occupe du bonhomme assez facilement et puis, notre petit mec est plutot posé maintenant donc au final chacun trouve son équilibre dans la vie de tous les jours. Et quand le soir un de nous deux sature, c'est à tour de rôle qu'on souffle chacun de notre côté et qu'on gére notre fils."

 

- De Pauline : "Mon fils a 14 mois. J'ai dû changer 95 % des couches et encore je suis gentille ! je le couche, je lui fais prendre son bain, je me lève la nuit, le matin aussi, je dis non. Lui ne sait pas dire non à son fils et quand il rentre du travail c'est câlin, jeux, etc. Il aime à fond son fils mais pour toutes ces choses, il compte (trop) sur moi ! Et à l'extérieur, si on est invité, n'en parlons pas : lui discute pendant que moi je cours après lol !"

Commenter cet article