Papa Online !

[L'info du jour] Le 5 mai, c'était la journée mondiale des sages-femmes !

5 Mai 2014, 22:00pm

Publié par Papa Online !

Journée internationale des sages-femmes 
Chaque profession a son saint patron ou sa "journée". Pour les sages-femmes, c'est le 5 mai. Une Journée internationale est en effet consacrée à (sans aucun doute) l'un des plus beaux métiers du monde. L'occasion dans le même temps de marquer le coup et de rappeler leurs revendications. Car oui, depuis près de 7 mois, nos "supers" sages-femmes sont en grève ! Et pour la 4e fois, ils/elles étaient dans la rue, avec l'intime espoir de « rouvrir les discussions » sur leur statut avec "leur" ministre.
 
Cette Journée internationale a été créée il y a 15 ans environ. Mais cette année, elle avait une saveur particulière. "Nos" sages-femmes veulent de la reconnaissance. Une reconnaissance légitime, au vu de tous ce qu'elles font pour « donner la vie » à nos p'tits bouts. Depuis le début du "conflit", je les soutiens par mes petites contributions écrites... et ce sera comme cela jusqu'à ce qu'ils/elles obtiennent gain de cause !
 
Pour rappel, le Collectif de sages-femmes a lancé une grève le 16 octobre pour obtenir une meilleure reconnaissance de la profession. Objectif : mieux valoriser les compétences de « premier recours » (premier professionnel consulté) des libérales, aptes à assurer le suivi gynécologique des femmes, de la prévention à la contraception et pas seulement lors de l'accouchement.
 
À ce jour, les sages-femmes ont obtenu de la minisre de la Santé, Marisol Touraine, la création d'un statut médical pour les sages-femmes tout en restant dans la Fonction publique. Insuffisant pour le Collectif. Et je le comprends. Si ce n'était qu'une question de statut, on le saurait... « Dans le monde entier, les sages-femmes sont favorisées, valorisées. Pourquoi en France on les méprise autant ? », s'est interrogé un porte-parole du collectif, Adrien Gantois, lors d'une conférence de presse, peu avant le départ du défilé (citation, source : AFP). Le collectif réclame ainsi un statut sur le modèle de celui des médecins (praticien hospitalier) et leur sortie de la Fonction publique.
 
Le raz-de-bol s'intensifie de jour en jour du côté des sages-femmes. Et il y a de quoi. Quatre mois de silence côté ministère. À croire qu'i se fout de ces revendications. Notez, qu'à date, ce sont toujours près de 70% des maternités qui sont en grève. Pour autant, les sages-femmes pensent avant tout aux patients et donc, en tant que professionnelles de la santé, elles font grève ET assurent la continuité des soins. Et à côté de cela... ON LES MÉPRISE !!!
 
J'en profite aujourd'hui pour réitérer mon soutien à ce Collectif de sages-femmes. Non, vous n'êtes pas "fort minable" mais bien FORMIDABLES !
 
> Si vous aussi, vous voulez soutenir la profession, n'hésitez surtout pas à rejoindre la page Facebook : « Soutenons les sages-femmes en grève » (cliquez ici).

Commenter cet article