Papa Online !

La diversification alimentaire : quand bébé apprend "le goût" !

20 Octobre 2011, 05:00am

Publié par Papa Online !

Diversification alimentaire

© Ddlc.

 

En cette semaine du goût et aussi de l'allaitement (voir article "Papa Online !" : cliquez ici), l'heure est, vers 6 mois, à un exercice des plus délicats : la diversification alimentaire. Une période essentielle, charnière, où le bébé découvre de nouvelles sensations que celles du lait (maternel ou pas).

Les documents sont nombreux pour présenter la diversification alimentaire. Mais il y en a un, normalement réservé aux professionnels mais qui est pourtant disponible sur le site Manger Bouger (version Belgique), qui nous en parle le mieux : Enfant et nutrition. De nombreuses questions y sont judicieusement posée. Faisons le point.

 

Enfant et nutritionL'ESPGHAN (European Society for Paedriatic Gastroenterology Hepatology and Nutrition)recommande de ne jamais commencer une diversification alimentaire avant l'âge de 17 semaines, ni de la commencer après la 26e semaine. Plusieurs éléments sont à prendre en compte pour sa voir si bébé est prêt : la tenue de la tête, le tonus global, la qualité de préhension et aussi le fait de porter l'objet à la bouche. Dans le cas spécifique des prématurés, c'est l'âge corrigé qui doit être pris en compte. Ainsi, la diversification alimentaire s'étale de 5/6 mois aux 18 mois du nourisson.

 

1°) Phase d'initiation, autour de 5/6 mois

Cette première phase est possible dès que bébé fait preuve du réflex d'extrusion, c'est-à-dire qu'il repousse la tétine du biberon avec sa langue. Au fur et à mesure, il apprendra ) "creuser" la langue pour accueillir la cuillère. La mastification n'interviendra que vers les 7 à 9 mois, avec ou sans les dents ! Il est par ailleurs préférable de commencer par des fruits et/ou des légumes habituellement consommés par la famille que bébé a déjà goûté par le liquide amniotique voire le lait maternel provenant de l'alimentation de sa mère.

 

2°) Phase de familiarisation, autour de 6/7 mois

Dès que le bébé prend un repas complet à la cuillière, on peut lui proposer un deuxième repas similaire. C'est à ce moment-là que le lait 2e âge est conseillé. A savoir :

- bien cuire les aliments pour faciliter la digestion et limiter leur allergénicité.

- éviter les fruits histamino-libérateurs (fraises/agrumes) en "première intention" (attendre un peu...).

- éviter l'ajout de biscuits, car ils sont trop riches en sucres ajoutés, en sel et en mauvaises graisses.

- pas de miel car il y a présence d'une bactérie qui produit des toxines chez les jeunes enfants (article prévu prochainement sur Papa Online !).

- si possible, mettre autant de féculents que de légumes, pas plus de 2 à 3 cuillères d'huiles (à varier !).

- enfin, il est possible d'ajouter des herbes aromatiques, si celles si ne sont pas piquants bien entendu !

 

3°) Pas à pas vers la variété des aliments, de 7 à 12 mois environ

Dès 7 mois, il est donc possible d'introduire, dans l'alimentation de bébé, de la viande, du poisson et du jaune d'oeuf (le blanc un peu plus tard...), à raison de 10 à 20 grammes par jour (pas plus !), puis le riz, les pâtes, la semoule et le pain ; ces aliments augmentent ainsi les apports en fer. L'ajout de féculents à chaque repas sous forme de pain, bouillie ou pâtes augment alors l'apport énergétique et rassasie le nourisson.

Attention : le matin comme le soir, le lait seul ne suffit plus, il doit être accompagné à tout prix par des féculents ! Notez que, de très loin, le pain (avec la croûte) est sans conteste préféré aux biscuits. Côté boisson : privilégiez l'eau à chaque repas, dès que celui-ci ne contient plus de lait.

Conclusion du guide : "Il faut (dès lors) encourager de bonnes habitudes alimentaires et donc éviter l'excès de consommation de graisses cachées et de sucre."

 

4°) "Comme on est grand !", dès 12 mois

Les féculents deviennent la base de chaque repas. Après les 12 mois de bébé, devenu grand, 500 ml de lait de suite (ou 2e âge) ou de croissance suffisent en ce compris les autres produits laitiers (yaourts, fromage blanc).

Important : il convient d'adapter la texture des aliments à l'apparition des premières dents : mixés, écrasés ou avec des morceaux...

Enfin, "grand bébé" peut dorénavant manger 30 g par jour de viande, de poisson ou d'oeuf.

 

> Source : Enfant et nutrition, guide à l'usage des professionnels. A retrouver en intégralité sur le site Mangerbouger.be : cliquez ici !

Commenter cet article