Papa Online !

Le baby blues... au masculin

4 Mai 2011, 07:00am

Publié par Papa Online !

Infobebes_infocreche_logo.jpg

 

Ma revue de presse de ce jour sera courte. Elle concerne en fait une "brève" parue dans le magazine Infocrèche d'avril, dont je viens de prendre connaissance. Dans un excellent dossier intitulé "Devenir papa ? Pas si facile que ça...", on retrouve ainsi un encadré sur le baby blues au masculin. Eh oui Messieurs, cela peut aussi vous/nous arriver...

 

Voici l'article :

 

Baby blues au masculin

Contrairement à ce que l'on croît, la dépression post-partum toucherait femmes et hommes à parts égales. Des chercheurs canadiens ont démontré que les changements hormonaux n'étaient pas le seul élément déclencheur. En effet, le bouleversement que représente l'arrivée d'un bébé dans la vie d'un jeune couple peut contribuer à une dépression plus ou moins forte. D'autres facteurs sont susceptibles d'avoir un rôle : anciennes dépressions, problèmes conjuguaux, difficultés financières... La dépression post-partum peut démarrer n'importe quand après la naissance et durer jusqu'à un an. Qu'il s'agisse du papa ou de la maman, si les symptômes persistent ou s'amplifient, il est important de se faire accompagner.

 

Mon avis (à date).- Ma foi, je n'y aurai pas penser. Comme je le disais hier, les finances, c'est vraiment notre cheval de bataille. Or, Léon a une place en crèche, c'est un véritable "ouf" de soulagement. Mais depuis son arrivée à la maison, je me sens bizarre, différent mais pas forcément dans le "bon sens du terme". Hier je n'étais pas papa, aujourd'hui je le suis. Hier nous étions deux à la maison, aujourd'hui nous sommes trois. Cela représente un tel changement ! Alors, suis-je victime du baby blues au masculin ? La question peut légitimement se poser...

 

Edit du 22 août 2011.- Aujourd'hui, Léon a un peu plus de 4 mois. Tout va beaucoup mieux. Mais je vous confirme que c'était bien le baby blues au masculin. C'est tout de même un sacré bouleversement, l'arrivée d'un bébé à la maison, pour la maman comme pour le papa !!! Léon est, en plus, arrivé presque un mois plus tôt que prévu. Alors oui, on était préparés D. et moi, mais pas comme cela. Mais au final, ce n'est que du bonheur. Léon, en plus, est adorable et fait déjà ses nuits. Le baby blues n'est pas une fin en soi, en plus ça ne dure pas longtemps. Et puis, nos responsabilités envers le nouveau né nous fait rapidement oublier ce petit passage à vide. On est mère, père, on a un enfant : la vie est belle, à nous trois d'en profiter ! Quelque part, je me demande si je ne suis pas encore un peu dans mon baby blues ("un an" nous dit l'article, "un an"...). Aujourd'hui, alors que D. a repris le travail, j'ai décidé de profiter encore un peu de ma nouvelle paternité, en étant "papa au foyer". Oui, la naissance de Léon m'a permis de me poser de nombreuses questions : personnelles et aussi professionnelles. Léon à la maison, toute notre vie, toute ma vie est bouleversée. Mais quel bonheur !

Commenter cet article