Papa Online !

Le blog de la semaine : "Papa Poule"

2 Mars 2012, 23:00pm

Publié par Papa Online !

Papa-Poule.png

 

Papa Poule, vous connaissez ? Eh bien, c'est un peu toi, moi, nous... tous ces papas que je rencontre au fil du temps sur la toile et qui, entre autres, tiennent un blog... de papa. Si certains s'appellent tout simplement "Papa Blogueur" ou "Père de famille", d'autres ont également choisi la simplicité en se nommant "Papa Poule" (à ne pas confondre avec "Papa Coule", présenté récemment aussi sur Papa Online !).

Papa d'une petite fille née en août dernier, Papa Poule avait envie de partager ses peurs et surtout ses joies d'être papa ! Eh bien, c'est avec le plus grand plaisir qu'on découvrir, régulièrement, ses publications, pleines d'émotions et avec un brin d'humour.

Et ça, j'adore !!!!

 

Exemple de publication

 

Glossaire à l'usage des (futurs) papas désespérés

Allaitement : Processus de lactation destinée à nourrir le bébé lorsqu’il a faim. C’est à dire tout le temps. Présente l’avantage de dispenser le papa de toute implication, particulièrement avantageux lors des nuits sans sommeil. Il faut alors compatir*.

Bébé : Placé dans une cellule familiale équilibrée, petit machin chronophage, qui bouffe la santé, le pognon etla libido. Ne cesse de grandir. N’est pas forcément un investissement financier rentable (même en temps de crise) mais procure une certaine estime de soi voire un franc sourire qui ne décolle pas.

Caca : Sujet de discussion récurrent.

Cinéma : Bon souvenir.

Compatir : Regarder sa femme, en penchant un peu la tête de côté et dire : « franchement, je t’admire, je ne sais pas comment tu fais pour te réveiller toutes les heures comme ça ». Et se rendormir. Serein.

Crevasse : Initiative de la nature visant à recréer sur l’extrémité du sein d’une femme qui allaite le champ de bataille de Verdun en 1916. Très réussi du point de vue de l’imitation historique.

Dormir : Verbe irrégulier.

Engorgement : Gonflement et durcissement des glandes mammaires. Ou pour le dire plus simplement, en empruntant les mots d’une femme : « putain, j’ai les seins qui me font trop mal !!! J’en chie ma race. »

Episiotomie : Pratique de torture moyenâgeuse consistant à « faire moult béance en le logis du bas afin d’en faire choir plus aisément l’enfant » (dictionnaire médical de l’académie royale – 1716)

Grossesse : Processus (parfois douloureux) de transformation d’une femme* en maman*. S’accompagne d’une prise de poids conséquente et d’une crise de nerfs permanente.

Libido : Emboîtement de papa dans maman jusqu’à l’orgasme. Dure parfois plus de 3 minutes. (Il est alors question de performance exceptionnelle.) Dans 1 cas sur 78, cela aboutit à la création d’un bébé*. Très bon pour la santé.

Maman : 1 – Icône grecque. Incarne la douceur et la protection. 2 – Ancienne femme qui passe son temps à dire « mais tu vas ranger ton bordel oui ???!!! ».

Nuit : Sans sommeil.

Papa : Forme humaine qui tend à se patatifier pendant la grossesse (le phénomène est appelé couvade) et qui arbore en permanence un sourire béat dès que sa fille pète.

Pédiatre : Spécialiste des enfants. (Attention à ne pas confondre avec Emile Louis). Sur le papier, le concept est séduisant, dans les faits, je n’en sais rien. Je n’ai jamais eu le courage d’affronter 2h de retard dans une salle d’attente blindée de mômes en pleurs.

Périnée : Muscle dont la plupart des mamans découvrent l’existence autour du sixième mois de grossesse. Pour 100 % des papas, cela reste encore une énigme après.

Tire-lait : Sorte de trayeuse (le « sorte de » est en trop, mais c’est pour ménager la susceptiblité des vaches laitières) mécanique ou électrique. Disponible en location. Effet secondaire : annihilation de la libido*.

 

Où trouver le site ?

 

L'adresse : http://www.papapoule.net/

Commenter cet article