Papa Online !

Léon a perdu son cordon... après un mois et un jour !

16 Mai 2011, 21:00pm

Publié par Papa Online !

Cordon-ombilical.jpg

 

Petite info du jour (enfin, c'était hier...) : eh oui, Léon a (enfin !) perdu son cordon ombilical ! Je dis "enfin" parce que, de mes lectures dans les magazines ou sur le web, il tombe normalement au bout d'une à deux semaines. Pour Léon, il a fallu attendre 1 mois et 1 jour ! C'est que le p'tit gaillard, il a pris son temps pour perdre le cordon...

Pour D. et moi, c'est un soin de moins à faire, ça commençait à être long et on commençait un peu à s'inquiéter qu'il ne tombe pas. En tout cas,pour la forme,  voici un bref rappel sur le cordon ombilical, trouvé sur le web sur le site Planet Verbaudet :

 

 

Le cordon ombilical

Témoignage d’une symbiose longue de 9 mois, notre nombril est une « cicatrice », souvenir laissée par le cordon ombilical. Cette autoroute énergétique alimente et oxygène l’enfant pendant son voyage intra-utérin. Il établit un véritable échange vital entre la maman et son petit. Reliant le fœtus au placenta, il mesure en moyenne entre 50 et 70 cm de long et 2 cm de diamètre à la naissance, et apporte oxygène, eau, sels minéraux et autres nutriments au fœtus. En retour, il évacue aussi les déchets. Il rythme la vie in-utéro de votre bébé.

Le cordon ombilical, kesako ?

Définitivement constitué au 3ème mois de grossesse, le cordon ombilical s’allonge étape par étape jusqu’à mesurer parfois 1 mètre ! Grâce à l’allonge de son cordon ombilical, votre petit spationaute pourra ainsi évoluer sans gêne particulière et se laisser bercer par les va-et-vient du placenta. D’aspect gélatineux, cette tige se présente sous la forme d’un tuyau solide et souple qui s’entortille d’où son aspect torsadé. Arrondi, blanchâtre et luisant, il unit votre bébé au placenta. Il est constitué de deux petites artères ombilicales – qui expulsent les déchets comme les urines et le gaz carbonique vers le placenta (qui les évacue à son tour dans la circulation sanguine maternelle) – et d’une veine – (qui apporte oxygène et nourriture venant du placenta) –, entourées d’une substance qui les protège et contenues dans une membrane transparente. Le débit sanguin peut atteindre 30 litres en « 24 heures ».

Avant la naissance

Le cordon ombilical alimente donc votre enfant en oxygène et nutriments. A travers lui se crée un échange permanent (entre le sang de la mère dans un sens et celui du fœtus dans l’autre entretenu) jusqu’à la naissance.

Source d’informations intarissable, le cordon ombilical permet de recueillir de précieuses indications sur la santé du bébé : dépistage de maladies contagieuses, retard de croissance, mesure de l’oxygénation, déficits immunitaires… On peut parfois l’apercevoir au détour d’une échographie, mais jamais dans sa totalité ! Très ferme et tonique, il laisse une entière liberté à votre gymnaste qui ne se privera pas de l’attraper, le tordre, s’appuyer dessus, s’y balancer et parfois se retrouver malencontreusement à la naissance avec le cordon ombilical autour du cou, de la main ou de la taille…Certains bébés sont des professionnels du remue-ménage ! La surveillance par monitoring évitera donc un éventuel incident le jour « j ». Dans ce cas, pas d’inquiétude : les obstétriciens et les sages femmes savent très bien le gérer !

Après la naissance

Lors des premières inspirations de votre bébé, le cordon ombilical n’a plus d’utilités. N’assurant plus aucunes fonctions, il ne faut pourtant pas trop tarder à le couper. Pour cela, on le clampe rapidement pour éviter une circulation retour de l’enfant vers la mère qui provoquerait une hémorragie. Espacées de 10 cm, les pinces stériles sont disposées ainsi afin d’éviter les saignements.  Maintenant, il incombe au médecin ou au papa de le couper à environ 2 cm du nombril. Indolore, cette opération est sans risque et hautement symbolique. Elle  marque la fin de la vie intra-utérine et de la dépendance biologique à la mère. Pendant quelques jours, il faudra administrer au cordon ombilical des soins appropriés pour qu’il ne s’infecte pas et finisse par tomber (entre 8 et 10 jours après la naissance) pour prendre enfin la forme du nombril. Il vous suffira de le badigeonner avec un produit antiseptique.

Les soins du cordon ombilical

Les soins du cordon ombilical sont très simples. Pour ce faire, quotidiennement, nettoyez-le en douceur et avec application. Le désinfecter tous les jours est indispensable. S’il n’est pas cicatrisé, une compresse d’alcool à 60° fait parfaitement l’affaire ! Préférez laver votre bébé avec une éponge ou un gant tant que le cordon n’est pas tombé. Toutefois, les bains ne sont pas pour autant exclus ! Entouré d’une gaze, il sera à l’abri. Pour qu’il sèche et tombe plus vite, laissez-le s’aérer au maximum. Mais ne cherchez pas à le faire se décrocher de votre petit d’homme en le frottant, il doit tomber naturellement. Le nombril peut saigner de temps en temps. S’il suinte, est rouge ou gonflé et que cela persiste, consultez votre pédiatre. Enfin, après la chute du cordon, de l’Eosine sur un coton tige et un petit pansement suffisent. Au moment du change, faites attention. Le haut des couches ne doit pas frotter sur le cordon. Un petit ourlet et le tour est joué !

Commenter cet article