Papa Online !

Les Maternelles (France 5) : les groupes de paroles pour Papas !

15 Mai 2011, 07:00am

Publié par Papa Online !

Les-Maternelles-01.jpg

 

Revue de presse un peu particulère ce dimanche. Je voulais en effet rebondir sur l'émission des Maternelles qui a eu lieu ce lundi 9 mai. Non pas sur le sujet du jour, mais sur le reportage en fin d'émission... sur les groupes de paroles de nous, les Papas !

Tout d'abord, merci à l'émission d'en avoir parler. Eh oui, je peux vous le dire : personne ne m'en a jamais parlé, je ne savais même pas que ça existait ! Qui le propose ? Quels sont les établissements qui organisent ces groupes ?

Petit reportage donc aux Maternelles, mais ô combien intéressant. Pour aller un peu plus loin dans cette thématique, je vous propose donc une mini-revue de presse sur ces fameux groupe de paroles destinées aux Papas, et rien qu'aux Papas...

ENCORE UNE FOIS, DOMMAGE QU'IL N'Y AIT PAS PLUS DE COMMUNICATION SUR CE QUI SE FAIT DE BIEN POUR LES PAPAS !!!

 

Participez à un groupe de parole pour hommes
Pas facile de devenir père. Si d'abord la joie est intense, le doute et l'inquiétude peuvent vite prendre le dessus. Il arrive aussi que les hommes soient troublés par le corps de leur femme qui change, ou désorientés par ses brusques sautes d'humeur. Si vous sentez que votre compagnon vit un grand bouleversement intérieur mais qu'il a du mal à vous en parler et qu'il ne s'en ouvre pas non plus à ses copains, encouragez-le à participer à un groupe de parole pour hommes. Dans ces espaces d'expression qui leur sont réservés, les futurs papas peuvent échanger des impressions typiquement masculines et s'ouvrir de leurs inquiétudes. « Ils s'autorisent à dire qu'ils ont peur, qu'ils n'ont pas envie de toucher le ventre ou qu'ils n'ont plus de désir pour leur femme, témoigne Benoît Le Goëdec, qui anime aussi depuis plusieurs années des groupes de parole. Ils s'aperçoivent que ce qu'ils vivent est finalement banal. » Un seul bémol : toutes les maternités n'organisent pas de groupe de parole. On les trouve essentiellement dans les grandes villes. Avant d'en parler à votre compagnon, renseignez-vous auprès de votre maternité !
>> Vu sur famili.fr.
 
Les groupes de parole pour les futurs pères

Bien que les hommes puissent assister aux cours de préparation à la naissance, ils sont en réalité peu nombreux à y participer. Soit parce qu’ils ne trouvent pas leur place au milieu des femmes enceintes, soit parce qu’ils n’osent pas prendre la parole de peur d’être ridicules. Voilà pourquoi des groupes de parole spécifiquement réservés aux futurs et jeunes papas ont été mis en place, en général une fois par mois, par des sages-femmes le plus souvent hommes, des gynécologues-obstétriciens et des psychologues dans certaines maternités des grandes villes de France.   

Les hommes ainsi réunis en l’absence des futures mamans s’informent sur le rôle qu’ils décideront ou pas de jouer pendant l’accouchement et la façon dont ils s’occuperont de leur bébé à son retour à la maison. "Ils ne sont pas seulement compagnon de leur femme, mais aussi acteur à part entière dans l’histoire de la naissance", signale Benoît Le Goëdec, sage-femme, auteur de La préparation à l’accouchement et de Papa débutant (Editions First). 

Au fil des séances, ils apprennent les gestes à pratiquer lors de l’accouchement (gestion de la douleur, contrôle des contractions, coupe du cordon ombilical…) et passent en revue les différentes étapes de la naissance. "Ces temps d’écoute et de libres paroles à l’abri du regard de leur femme leur permettent d’être rassurés, et plus sereins et confiants face à l’arrivée de bébé, précise notre sage-femme homme qui anime des groupes de paroles de pères à l'institut Montsouris à Paris. Les hommes se sentent alors davantage libres d’être eux-mêmes et de prendre des décisions, initiatives et engagements".

En pratique, pères et futurs pères échangent conseils et astuces, posent des questions, parlent de leur peur de devenir papa, de leur femme, de leurs doutes mais aussi de leurs joies. "On ne naît pas père, on le devient, affirme Benoît Le Goëdec. Ces temps de partage permettent d’accompagner ces hommes remplis d’émotions dans cette étape de leur vie".  Ensemble, ils abordent aussi la question du baby-blues car de nombreux pères sont concernés par cette déprime passagère, source de fatigue, tristesse et stress. Ces groupes de paroles ont également pour intérêt de les libérer de leurs angoisses passagères.

Ces cours ne sont pas pris en charge par la Sécurité sociale. Il faut donc compter environ 30 euros par séance. "Si le service maternité de l’hôpital ou de la clinique dans laquelle votre femme est suivie ne les dispense pas, le personnel médical pourra toujours vous donner d’autres adresses dans votre région", conclut notre sage-femme.

>> Vu sur Planet Vertbaudet.

 

Santé : groupe de paroles pour futurs papas

L’arrivée d’un enfant est un événement heureux qui touche l’ensemble de la famille. Et le papa se sent de plus en plus concerné. Mais beaucoup moins informé que la maman. Devant ce constat récurrent, le service maternité du professeur Treisser du Centre Hospitalier Princesse Grace (CHPG) a créé des tables rondes pour les papas, depuis octobre 2009. Résultat, une fois par mois, les futurs pères ont la possibilité de poser des questions sur la grossesse, l’accouchement et l’arrivée de bébé. Tous les thèmes sont abordés. Y compris le congé paternité ou le retour à la maison, les soins du bébé, les couches et les biberons. Sylvain Fréhel, seul homme sage-femme du service, est l’interlocuteur idéal pour la prise en charge de ces groupes. Au-delà des informations échangées, l’objectif est aussi de rassurer les futurs papas. Réunion tous les 4ème jeudi du mois à 19h30. Salle de préparation à la naissance du CHPG.

>> Vu dans Monaco Hebdo.

Commenter cet article