Papa Online !

[Mini-dossier] Les modes de garde connaissent aussi la crise !

16 Mai 2013, 22:00pm

Publié par Papa Online !

Modes-de-garde.jpg

 

Parler des modes de garde quand on a deux enfants de moins de 3 ans : quoi de plus naturel ? Pour autant, en tant de "crise", lorsqu'on connaît le budget alloué aux gardes de nos loulous, cela fait souvent froid dans le dos. Et quand on habite en Île-de-r-France, parole de Franciliens : ce peut être pire encore !

Un exemple. Lorsque nous avons recherché une nounou pour Louison, j'ai eu une jeune femme au téléphone. Très sympathique, elle semblait sans conteste aimer les enfants, aimer son métier. Chez nous, l'heure de garde est calculée en moyenne autour des 4 € ; elle proposait 2,6 €. Du jamais vu dans ma commune. "Oh mais... remarque-t-elle, vous ne recherchez pas à M... ? Parce que j'ai déménagé il y a deux mois, je suis dans les Cévennes maintenant !" Eh oui, d'une région à une autre, cela peut passer du simple au double !!!

Bref, tout ça pour vous dire que, trouver un mode de garde en temps de "crise", c'est dur. Techniquement (rappel : il manque 500 000 places en France) et surtout financièrement. Pour les parents (je viens de vous en parler rapidement), mais aussi pour les nounous. Là aussi, c'est la question de l'offre et de la demande qui pose problème.

Un exemple. Toujours dans ma commune de M..., il y a "beaucoup trop" d'AssMats, alors que plein de villes alentours n'en ont pas assez. Que faire pour pallier cette problématique ? Car ici, ce sont les AssMats qui, la plupart du temps, ce retrouve à Pôle Emploi. Et ça... on peut rien y faire, malheureusement.

Ces effets de la crise "DONT ON NE PARLE PAS ASSEZ" sont traduits dans l'article pioché sur le site Parents.fr cette semaine. Un excellent article, qui démontre on ne peut mieux la dégradation des professions de l'emploi à domicile.

La crise. La crise... Bah ouais, c'est la crise... Mais Mmes et M. les politiques, de droite comme de gauche, du centre comme des extrêmes, faudrait peut-être se bouger l'cul pour faire ENFIN quelque chose, nan ???

 

L'article du jour

 

Les effets de la crise sur les modes de garde

Le secteur de la garde à domicile continue de se développer mais connaît néanmoins des difficultés liées, entre autres, à la crise.

Pour la première fois, le secteur de l’emploi à domicile a connu une réelle dégradation en 2011 avec une baisse de 3,2% de son volume horaire. C’est le constat du dernier rapport de la Fédération des particuliers employeurs de France. La garde d’enfants individuelle, au domicile des parents ou chez une assistante maternelle, continue néanmoins de croître. Le volume horaire augmente bien, mais moins rapidement que le nombre de parents employeurs. Conclusion : ces derniers ajustent au plus près leurs volumes d’heure de garde, crise oblige. Alors que les modes d’accueil connaissent une pénurie chronique de places, les assistantes maternelles sont paradoxalement de plus en plus confrontées à des périodes de chômage. La raison : un problème d’ajustement entre l’offre et la demande au niveau local. De façon générale le volume d’agréments augmente (de plus en plus de femmes sont orientées vers cette profession par les agences de Pôle Emploi) mais ces agréments ne sont pas forcément délivrés là où la demande est la plus forte.

> Source : Fepem

 

 

Les deux questions du jour

 

- Aux AssMats : Et vous, connaissez-vous la crise ?

- Aux Papas/Mamans : Et vous, quel mode de garde avez-vous finalement choisi "à cause de" la crise ?

Commenter cet article