Papa Online !

Nous sommes tous malaaaaades !!!!!!!!!!!

12 Janvier 2012, 21:00pm

Publié par Papa Online !

Angine_2.jpg

Source : http://piafette.over-blog.com/

 

Bon, il y a des semaines comme ça où quand ça ne va pas... ça ne va pas !

Léon a une brocnhite et une gastro, sa maman a une angine. Tels étaient les diagnostices pour les deux "loulous' hier, au sortir du médecin. Apte à m'occuper de cette joyeuse troupe, je me suis réveillé ce matin avec "la' gastro que je pense ne jamais avoir eu dans ma vie. Bref, toute la famille est donc malade...

A défaut d'un article écrit de mes mains, je vous propose donc ce petit récapitulatif sur les différentes maladies qu'on rencontre en cette période de l'année. Il est signé "France Soir".

Bonne lecture !

 

Revue de presse

 

Attention, les maladies d’hiver arrivent

Avec l’arrivée des températures froides, les incontournables maladies de l’hiver font leur apparition. Tour d’horizon des virus et bactéries que l’on retrouve chaque année.

Ça y est, la grande période des rhumes, grippes et autres sinusites est arrivée ! Si l’hiver n’est pas encore là, les températures fraîches qui s’abattent sur le pays depuis quelques jours favorisent le développement des maladies d’hiver. A cette période de l’année, beaucoup de virus et de bactéries sont en train de muter, et puisque notre organisme ne les a pas encore rencontrés, il n’est pas préparé à les affronter. Cela est d’ailleurs favorisé par le passage du chaud et froid qui fragilise le corps.
L’angine

L’angine touche chaque année environ 11 millions de personnes. Elle est d’origine virale 9 fois sur 10 et bactérienne 1 fois sur 10. L’angine se manifeste par une douleur à la gorge ou une difficulté de déglutition, ainsi que par des ganglions gonflés. Dans le cas d’une angine dite rouge, la gorge est enflammée et des points blancs peuvent également apparaître. L’angine blanche quant à elle se caractérise par la présence d’un enduit nacré ou grisâtre sur les amygdales. Le patient est alors très fatigué et fiévreux. Lorsqu’elle est virale, on ne traitera que les symptômes comme le mal de tête, de gorge et la fièvre. Dans le cas d’une angine d’origine bactérienne – à streptocoques du groupe A –, la maladie est traitée par antibiotiques.
La bronchite

Autre grand classique, la bronchite. Les poumons encombrés, une toux douloureuse, un mal de crâne et une bonne fièvre, pas de doute c’est elle. Pour la faire disparaître, arrêtez de fumer évidemment, les adeptes de la médecine naturelle se prépareront un cataplasme bien chaud de pommes de terre écrasées dans un linge, les autres prendront un bon sirop pour la toux et les symptômes devraient disparaître en une semaine. Si ce n’est pas le cas, il s’agit peut-être d’une surinfection et à ce moment une visite chez son médecin est vivement recommandée.
La gastro-entérite

Incontestablement dans les hits de l’hiver, la fameuse gastro fait doucement sa rentrée. Elle arrive actuellement par le Nord et le Sud-Ouest prenant le pays en tenaille. Si les seuils épidémiologiques ne sont pas – encore – atteints, il ne faut pas oublier qu’elle a touché près d’un million de personnes l’hiver dernier. La gastro se manifeste par une diarrhée, des douleurs gastriques, abdominales, et une fatigue généralisée. Comme pour les maladies précédentes, la gastro disparaît généralement d’elle-même et on ne traite que les symptômes. Il faut se reposer et boire beaucoup d’eau pour compenser les pertes de liquides et éviter une déshydratation. Du charbon qui est un constipant naturel et un antiseptique intestinal peuvent être prescrits.
La grippe

Le fameux virus influenza de forme A ou B a beaucoup fait parler de lui. Chaque année, le virus de la grippe mute et une nouvelle version vient nous contaminer. Pour le moment, il n’est pas très virulent, seulement quelques foyers sont apparus dans le Centre et le Sud-Ouest, mais il connaîtra son pic dans le courant du mois de décembre. Un état fébrile, des courbatures, de la toux, un mal de gorge ainsi qu’un congestionnement des bronches et des sinus témoignent de sa présence. On le soigne en restant au chaud et au lit, et en traitant les symptômes comme les douleurs ou la fièvre avec du paracétamol. Pour les plus faibles (personnes âgées), la vaccination est vivement recommandée. Depuis les années 1960, elle a divisé la mortalité du virus par 10.

Les otites

Très fréquente chez les enfants, l’otite est une inflammation de la muqueuse qui tapisse les oreilles. La bactérie à l’origine est d’abord présente dans la gorge, elle se déplace ensuite vers l’oreille provoquant de vives douleurs et une fièvre. Une otite peut aller jusqu’à la perforation du tympan d’où s’échappe du pus. Il ne faut donc pas traîner pour la faire soigner. Consultez un médecin, et vite !

La rhinite

C’est le bon vieux rhume que l’on fait au moins une fois par an. Après une période d’incubation de quelques jours, le nez rouge et congestionné apparaît, généralement accompagné de maux de tête, de gorge, des éternuements, et parfois des yeux larmoyants. S’il n’est pas traité, il peut provoquer de la fièvre, des frissons, un état de fatigue généralisé. Pour soigner la rhinite, les sprays nasaux, l’absorption de tisanes, les inhalations d’huiles essentielles décongestionnent le nez. La prise de paracétamol soulage la tête. Faire une cure de vitamine C permet également d’aider le corps à combattre l’infection et d’éviter la surinfection.

Attention à la surinfection

Hantise des médecins, c’est pour eux l’ennemi numéro un. Ces charmantes maladies chassent généralement en meute et un rhume non traité peut par exemple se transformer en sinusite, en pharyngite et même en grippe. Le corps déjà malade est une proie idéale pour un virus ou une bactérie en mal de logement. « Il ne faut pas hésiter à consulter un médecin, même pour un rhume », insiste le professeur Michel Mondain, de la Société française d’ORL. Cela peut paraître bête comme conseil, mais seul un examen médical permettra de faire la différence entre une maladie virale ou bactérienne et ensuite de prescrire le traitement le plus adapté. » En effet, il n’est généralement pas évident d’examiner la gorge toute seul et si les symptômes persistent, l’avis d’un spécialiste est souvent nécessaire.
Quelques conseils pour ne pas tomber malade

Evidemment, pour ne pas tomber malade, il vaut mieux bien se couvrir et ne pas rester trop longtemps en plein courant d’air sous une pluie battante par une fraîche nuit d’automne. Il y a en revanche d’autres conseils communément admis qu’il ne sert à rien de suivre. En premier lieu boire de l’alcool. Cela ne réchauffe pas, même si ça en donne l’impression, tout simplement parce que l’alcool anesthésie le corps. La sensation d’être réchauffé après un bon vin chaud ou un grog n’est donc qu’un leurre. L’alcool ne renforce pas le système immunitaire et il a même tendance à le fragiliser en diminuant l’évacuation des microbes. Il ne sert aussi à rien de manger plus pendant l’hiver. Si une bonne raclette fait du bien au moral, ses effets sont nuls pour la protection des maladies, le corps n’a pas besoin de plus de calories pour passer la saison froide.
De l’hygiène !

Rester calfeutré chez soi ne protège pas des virus et autres bactéries, au contraire. Un environnement chaud et confiné est idéal pour leur développement. Il faut donc veiller à ne pas trop chauffer son logement et à l’aérer une fois par jour, même s’il fait froid. L’idéal étant de sortir, à l’extérieur les microbes sont plus dispersés. Il faut aussi bien penser à se laver les mains fréquemment, au moins trente secondes et à éternuer dans un mouchoir jetable pour éviter de propager tous ces charmants amis dans l’air.

> Source : France Soir.

Commenter cet article

Ma mutuelle santé 12/09/2012 09:27

Merci pour ces explications. Ca m'aidera à prendre les précautions nécessaires pour l'hiver prochain

sochoup 07/06/2012 17:28

Cet hiver la grippe a été particulièrement contagieuse, le papa l'a attrapé et comme le papa même malade continue à faire des bisous et des câlins aux enfants les petits eux aussi l'ont attrapé
pour la première fois de leur vie, heureusement que je suis "immunisée" car je n'ai jamais eu de vrai grippe de ma vie alors j'étais là pour m'occuper de mes malades

Katleen 07/06/2012 10:32

pas cool quand on est tous malades!
comment s'occuper d'enfants (malades!!) quand nous aussi on est malade... tout un roman! et pas toujours facile d'assurer dans ces cas là!
#FDM

April balinea 03/02/2012 14:12

Ce qui m'agace surtout c'est la gastro entérite mais heureusement que l'hiver va bientot se terminer.

Jean-Philippe (Papa Online) 15/01/2012 07:29

Merci Tituce ! Ca commence à aller mieux, bien que Léon est encore un peu juste ce matin... On va surveiller tout ça, en plus je ne travaille pas ce lundi donc ça tombe bien !
Retour (enfin !) à la normale sur Papa Online ! dès aujourd'hui...
Biz