Papa Online !

[Politique Bébés] Accueil des tout-petits : stop aux (très fortes) disparités !

28 Novembre 2013, 22:00pm

Publié par Papa Online !

Creches-1.jpg

 

Ce n'est pas moi qui le dit. Juste un constat. Quelques infographies aussi. Oui, l'accueil des tout-petits n'est aujourd'hui pas réservé à Monsieur et Madame Tout-le-monde. Au contraire, les disparités semblent s'amplifier. Outre le débat politique qui s'installe de nouveau autour de ce sujet (ma seule question : va-t-on enfin avancer sur cette question ? hum...), je voulais vous mettre en avant, dans ce post, ledit constat.

 

Disparités entre départements

 

Creches-2.jpgLa carte parle d'elle-même (même pour un daltonien, comme moi...). Un rapport détaillé de la Cour des Comptes dénonce les fortes disparités sur notre territoire français. "Fin 2011, la capacité d'accueil (exprimée en nombre de places pour 100 enfants de moins de trois ans) varie de un à trois selon les départements", lit-on dans le texte. À titre d'exemple, le département de Seine-Saint-Denis ne disposait que de trois places pour dix enfants alors que le taux atteignait les 85,6% en Haute-Loire !

 

Inégalités sociales aussi

 

Creches-3.jpgPar ailleurs, la garde d’enfants profite plus largement aux classes moyennes et aisées qu’aux ménages défavorisés. Parmi les 20 % de familles aux revenus les plus modestes, seuls 8 % des moins de 3 ans bénéficient d’un mode de garde extérieur à leur famille. Autrement dit, 92 % d’entre eux sont gardés par leurs parents ou leurs grands-parents.

Et cette proportion est encore plus forte parmi les familles monoparentales. Chez les 20 % de ménages les plus aisés, c’est l’inverse : une majorité des petits sont en crèche, chez une assistante maternelle ou gardés par une nounou. Bref, je n'ai rien contre les riches (on n'est pas là pour parler de ça...), mais oui, je le dis haut et fort : l'accès aux modes de garde n'est pas le même pour tout le monde !

 

Des pistes ?

 

La Cour des Comptes (CC) propose quelques pistes, en effet. Pour une fois qu'on nous en avance, je vais faire le point suite à mes lectures sur le Web...

 

1°) La CC préconie de renforcer la "transparence du processus d'attributation des places en crèche", tout comme la gestion des "listes d'attente". « L'importance des listes d'attente est d'autant plus surprenante que les taux d'occupation réels des structures restent souvent insuffisants : pour un établissement sur deux, ce taux est inférieur à 70 %, alors que l'on estime que huit établissements sur dix ont une liste d'attente », constate-t-elle. Bon là, concernant notre ville, rien à dire : les crèches sont pleines, Louison était tout de même 68e sur la liste d'attente !

 

2°) Toujours selon la CC, les crèches ne répondent pas aux besoins des familles. Sont ici visées l'accueil des enfants dont les parents ont des horaires atypiques, l'accueil d'urgence et l'accueil des enfants en situation de handicap. À noter qu'avec nos problèmes de nounous, Louison n'a pas pu obtenir de place d'urgence (si si, on avait fait la demande, à force...), la ville ayant permis à un Bébé porteur de handicap d'intégrer la crèche. Et là, moi je dis bravo à ma ville !!!

 

3°) Dernier point, la CC milite pour davantage de crèches familiales ainsi que de structures spécifiquement dédiées à l'accueil des enfants âgés de 2 à 3 ans. Ce qui ne serait pas un mal pour notre ville, par exemple, qui ne permet aux 2-3 ans d'intégrer l'école par manque de moyens donnés par l'Éducation nationale & Cie. À noter que nous avons déjà, ici, dans notre ville de 20 000 habitants, une centaine d'AssMat de la crèche familiale. Seul hic : chez nous, un Bébé né en toute fin d'année est sûr à 99,99 % de ne pas avoir de place. M'enfin...

Commenter cet article