L'univers d'un #PapaOnline, sa #ChérieOnline et leurs 3 #EnfantsOnline ! Retrouvez nos #tests, nos #sorties, nos #lectures et autres coups de cœur... à travers un #blog pas comme les autres !

[Test] Ma vie en "papa-poussette" : à la découverte de la Twin Swift d’Inglesina (#1)

Inglesina 01

 

En 2014, je vais examiner, tester, décortiquer une poussette pas comme les autres. Cette grande aventure a débuté un matin de décembre où Maman Online réceptionne un drôle de colis, sur son lieu de travail... Un carton. Sur ce carton, un dessin : une poussette, deux sièges... Le nouveau carrosse de la famille Online était arrivé.

Aujourd'hui, je vous présente donc la Twin Swift, de Inglesina.

 

Présentation
 
Inglesina, je vous en ai déjà parlé, en mai 2013 avec l'Avio (ici) et en août 2013 avec la Trilogy (). J’avais eu un gros coup de cœur pour la belle Avio. Aujourd’hui, je voulais vous parler de la superbe Twin Swift. Twin comme jumeau et Swift comme rapide, agile !
Non, non, non, vous n’avez pas trop bu, la Twin Swift est une poussette double (c’est-à-dire avec deux sièges). Parce que, quand on a deux enfants en âge d’aller dans en poussette, c’est mieux d’avoir un siège chacun. Cela évite disputes et chamailleries.
La Twin Swift est une poussette-canne, utilisable de 6 mois (quand l’enfant tient bien assis) à 15 kg.

 

Inglesina 02   Inglesina 03  

Inglesina 04

 

Voici sa carte d’identité :
Dimensions : ouverte 74 x108 x 77 cm - pliée : 45 x 105 x 27 cm
Poids : 12,7 kg
Deux sièges, deux capotes, deux paniers, deux reposes-jambes
Trois poignées, trois freins sur les roues arrières
Quatre positions d’inclinaisons
12 roues (roues avant blocable en position fixe)

Disponible en rouge ou bleu marine

 

La découverte version Papa Online (Jean-Philippe)
 
Inglesina 05- Légère.- Voilà, le carton arrive et on se dit qu’on est mal parti car la poussette va peser une tonne. Et bien, NON ! Cette poussette est légère. Vraiment légère ! On la sort du carton sans problème, on la porte pour la mettre dans le coffre et tout le monde vous regarde façon musclor. Le kiffe, quoi !
 
- Maniable.- Parce que, oui, on a été très curieux et on est allés tester des poussettes-doubles en magasin. Aujourd'hui, on peut le dire : on a été super surpris par la maniabilité de cette poussette ! Elle paraît immense et pourtant, elle tourne facilement. Hop ! sur les roues arrières, et elle monte superbement les trottoirs. La poignée centrale est très pratique pour servir de porte-manteau mais aussi pour pousser la poussette d’une seule main ou permettre à Léon de pousser sa sœur ! « Léon de faire », qui nous dit même !
 
- Passe-partout.- Dès la première sortie, on l’a crash-testé : notre parc est l’endroit idéal pour ça. Il n’est composé que de chemins en terre battue. On s’attendait à revenir épuisés et les bras courbaturés, que nenni ! Elle passe là où d’autres poussettes simples « confort » restent bloquées. Et les enfants se sont endormis avant même d’être arrivés !

 

Inglesina-10.jpg
 
- Stable.- Pour moi, poussette-canne était synonyme de bascule dès qu’on y accroche le moindre sac. Et bien, NON ! La preuve en images, ci-dessous : oui, deux enfants, c’est un sac deux fois plus gros ! o.O

   

Inglesina 06   Inglesina-07.jpg

  
- Confortable.- Il suffit de les regarder ! Fatigués ? ils s’endorment à la vitesse de l’éclair.

- Affamés ?- Pause casse-coûte intégrée !!!

 

Inglesina-08.jpg
  
- Pliage / dépliage.- Alors au début, c’était son point faible. Le pliage était assez compliqué. La mécanique devait avoir besoin d’un bon rodage car plus de soucis depuis quelques jours. Cela devient même, maintenant... un point fort ! Sinon, son point fort plié, ce sont ses dimensions : elle rentre tout juste mais sans soucis dans le coffre de notre 206 !

 

Inglesina-09.jpg
  
- Panier.- Deux grands paniers, spatieux et accessibles (sauf en position totalement allongée).

- Capotes.- Deux enfants, donc deux capotes. Jusque-là, rien de plus normal. Mais le truc en plus, le truc auquel certains fabricants ne pensent pas et qui fait hurler Maman Online, c’est une capote BIEN HAUTE. Parce que, quand votre fils fait 1 mètre à 32 mois, ça ne vous fait pas rire de voir la bosse de sa tête se dessiner dans la capote car il est trop grand pour aller dans une poussette et pourtant bien trop petit pour s’en passer. Bref, vous voyez le dessin, nan ?!?

- Ceintures.- Un système de ceinture SIMPLE, avec des clips SIMPLES. Oui, vous allez rire mais quand vos gentils voisins vous gardent vos enfants, c’est bien plus pratique pour eux de ne pas avoir besoin de la notice pour attacher votre enfant.

 

Inglesina-11.jpg

  
- Dossier réglable 4 positions.- Alors là, c’est presque trop. On avoue, on n’en utilise que 3 : la position quasi-allongée (pour les siestes), la position semi-assise (pour Louison) et la position assise (pour Léon).

- J’oublie quoi ?- Ah oui, elle passe partout : dans les portes standards, dans notre cave, sur les tapis roulants, les escalators, les ascenseurs ! Dites... on peut tomber amoureux d'une poussette ???

 

La découverte version Maman Online (Delphine)
 
Inglesina-12.jpg- J'aime.- J’ai été épatée par la maniabilité de cette poussette. On ne dirait pas qu’elle est compacte. Souvent, les gens nous proposent de nous aider ; on frime en leur montrant à quel point c’est simple et facile ;-)
 
- J'aime moins.- S’il vous plait Inglesina, pensez à rajouter une poignée sur le coté pour la porter et la glisser dans le coffre. Ce sera tellement plus simple !
 
- Au final.- Je suis vraiment bluffée par cette poussette. Elle passe partout (tous chemins et toutes largeurs), elle se conduit facilement même avec un grand de 14 kg et une plus petite de 9 kg, tous deux en train de se chamailler. Et quand je les vois se donner la main, côte à côte, moi... je fonds !!!!!!

 

Évaluation (découverte)

 

  • Première prise en main : 8,5/10
  • Maniabilité : 9,5/10
  • Confort : 8,5/10
  • Sécurité : 9/10
  • Réaction des enfants : 10/10
  • Ma note globale : 9,3/10
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article