Papa Online !

[Info du jour] Loi sur l'égalité hommes-femmes : un (nouveau) petit pas pour les papas ?

19 Janvier 2015, 05:00am

Publié par Papa Online !

[Info du jour] Loi sur l'égalité hommes-femmes : un (nouveau) petit pas pour les papas ?

Ce lundi 19 janvier, c'était la fameuse échographie du 7e mois. Une ultime rencontre "photo" avec notre #BB3online avant le fameux jour J, celui de la naissance, prévu en mars prochain. Et, qu'on se le dise, j'ai profité ce jour-là des nouveaux droits accordés aux futurs pères, inclus dans la loi sur l'égalité hommes-femmes. On en parle ?

La rencontre avec #BB3online

Evidemment, c'est le fait majeur de cette journée du 19 janvier : la rencontre. Monsieur élastique (je l'appelle Courtemanche, pour ceux qui ont connu cet humoristique élastique^^) continue de voyager, de droite à gauche mais toujours la tête en bas, dans le ventre de sa Maman. Mais il se porte à merveille : 1,7/1,8 kg environ, tous les organes sont corrects. Le seul hic, c'est de prendre la vessie de sa maman pour un klaxon ! Voilà, voilà...

Sur ce, c'est toujours avec beaucoup d'émotions qu'on partage ces moments-là, avec Maman Online. Cette demi-heure d'échographie, c'est une réelle "rencontre" avec ce Bébé qui grandit, petit à petit, dans le ventre de sa Maman. Cette petite chose que son grand frère et sa grande soeur voit pousser dans le ventre de leur Maman aussi : mais comment le rensentent-il, eux, de leur côté ? Mystère. Aujourd'hui, c'est ensemble, main dans la main, que nous attendons d'accueillir ce p'tit bout de choux. On a hâte...

La loi sur l'égalité hommes-femmes

Elle aura été longue à se dessiner. Il faut dire que nos vieux roudoudous de sénateurs, qui vivent encore avec des mentalités digne du 19e siècle, ont mis des bâtons dans les roues jusqu'au bout (lire l'article de Balade en Roulotte: ici). Mais voilà : la loi du 4 août 2014, appliquée dans les textes depuis le 1er octobre 2014, est en notre "faveur" (si je puis dire...).

Et parmi ces évolutions, celle de pouvoir assister aux échos. Vous le savez, des autorisations d'absence étaient déjà accordées à la salariée enceinte "pour des examens médicaux obligatoires antérieurs à l'accouchement dans le cadre de la surveillance médicale de la grossesse dans la limite de 7". Eh bien, suite à la loi n°2014-873 du 4 août 2014 pour l'égalité "réelle" (bon ça, je demande encore à voir hein... mais c'est son nom !) entre les femmes et les hommes, ces autorisations d'absence sont désormais élargies au (à la) conjoint(e)salarié(e) de ma femme enceinte ou à la personne salariée pacsée ou vivant maritalement avec elle, pour se rendre à trois de ces examens médicaux obligatoires au maximum (sur présentation de la convocation). [Nb : l'égalité "réelle" se termine donc sur le score de 7 à 3 au max... mais bon, là je chipotte quoi...).

Et donc, pour la première fois de ma carrière de jeune papa, j'ai pu utiliser autre chose que mes récups, RTT ou autre CP. Bah ma foi, légalement parlant, je me suis senti enfin reconnu comme père par mon pays. Ca fait tout chose ! ^^

Les autres points...

Pour rappel, cette loi comporte d'autres points non négligeables. Tout d'bord, le Complément de libre choix d’activité est rebaptisé "prestation partagée d’éducation de l’enfant" et vise aussi à "inciter" les pères à prendre un congé parental. Pour les parents qui n’ont qu’un seul enfant, il était possible de prendre 6 mois en congé parenta ; maintenant, il est possible de prendre 6 mois supplémentaire à condition que ce soit le second parent qui soit bénéficiaire. A partir de 2 enfants, la durée sera toujours de 3 ans à condition que 6 mois soient pris par le second parent ; à défaut, le congé parental sera réduit à 2 ans et demi. Enfin, le texte prévoit aussi l’expérimentation durant 18 mois de la possibilité d’opter pour un congé parental plus court et mieux rémunéré.

A suivre...

Commenter cet article